in

10 albums Rap US qui fêtent leurs 20 ans en 2020


Finies les années 90 et la Golden Era. Lors du passage à l’an 2000, c’est tout un chapitre fondamental de la culture Hip Hop qui s’est refermé. De 1990 à 1999, ce style a connu une ascension phénoménale pour devenir un acteur majeur de l’industrie musical. Les années 2000 ne seront que la confirmation de cette montée en puissance, entre continuité et renouvellement essentiel.

20 ans plus tard, les souvenirs de cette époque sont toujours aussi présents et ont pour beaucoup comme point commun cette sélection de 10 albums. Du trio futuriste Deltron 3030 aux militants de Dead Prez en passant par les déjà bien installés Outkast, Common, M.O.P. et Xzibit, ces projets ont tous assurément marqué de leur empreinte cette année. Ghostface Killah, Eminem, le duo Reflection Eternal ou le groupe Slum Village font aussi partie de ces artistes qui auront offert à cette année des albums références de leur discographie respective.

Ghostface Killah – Supreme Clientele

Sortie : 8 février 2000

Si les différents membres du Wu-Tang Clan ont quasiment tous sorti un premier album salué par la critique et adoubé par les fans, on ne peut pas dire que leurs secondes tentatives aient toutes connues le même engouement… Avec le projet Supreme Clientele, Ghostface Killah a lui mis tout le monde d’accord. Entouré une nouvelle fois par l’indispensable RZA, véritable chef d’orchestre de cette œuvre, le MC nous offre une nouvelle vision de sa personnalité et nous livre un opus bien différent de son prédécesseur Ironman. Des interludes aux invités, en passant par le single envoûtant « Cherchez La Ghost », cet album comporte tous les ingrédients d’un véritable classique. Seconde étape réussie dans la carrière solo de GFK et avec le recul certainement la discographie la plus complète d’un membre du Wu.

Dead Prez – Let’s Get Free

Sortie : 14 mars 2000

Avec leur premier album, le duo Dead Prez (composé de stic.man et M-1) ne fera pas les choses à moitié. En plus de signer l’un des projets pilier de la culture Hip Hop, dans une catégorie bien éloignée des standards mainstream, le duo réussira également à s’offrir un single mythique (« Hip Hop ») qui dépassera le cadre de ce style musical. A l’image de ce morceau, cet opus a pour but d’agiter, voire de réveiller, les consciences. Un plaidoyer politique de 70 minutes dont l’analyse approfondie a été faite sur ce même site il y a quelques semaines pour fêter les 20 ans de ce classique, à lire donc.

lets get free dead prez

Common – Like Water For Chocolate

Sortie : 28 mars 2000

Like Water For Chocolate n’est ni plus ni moins que la suite logique de la montée en puissance de Common sur ses précédentes sorties et notamment Resurrection et One Day It’ll All Make Sense. Cet album a marqué le basculement de cet artiste dans les années 2000 avec à la clé des évolutions et prises de risque souvent pertinentes, gage d’une certaine longévité. Sur ce projet, J Dilla occupe le rôle de producteur principal précédemment tenu par No I.D. sur les trois premiers opus du rappeur de Chicago. Parmi les 16 pistes qu’affiche la tracklist, la moitié des morceaux dépassent les 5 minutes ce qui aujourd’hui serait quasiment impensable. Et pourtant, il n’y a aucune longueur sur cet album qui peut compter sur les voix enchanteresses de Bilal, D’Angelo, Jill Scott, Macy Gray et Cee-Lo Green. Du très grand Common, à savourer sans modération !

Eminem – The Marshall Mathers LP

Sortie : 23 mai 2000

Si avec The Slim Shady LP sorti l’année précédente, on pensait avoir tout vu et entendu de la part d’Eminem, ce second album sur major ira encore plus loin. Toujours à la limite, et même bien au-delà par pure provocation, le blondinet de Detroit aura fait de ce projet un exutoire merveilleux immortalisé à jamais par les singles « The Real Slim Shady », « The Way I Am » et « Stan ». L’impact de ce dernier morceau aura été tel que le mot Stan rentrera même quelques années plus tard dans le prestigieux dictionnaire Oxford. Dr. Dre & Mel-Man, les Bass Brothers et Em’ livreront avec TMMLP une partition sonore sans fautes qui fera de ce projet l’un des plus vendus de l’histoire de la musique. Un album iconique pour un personnage qui le sera tout autant.

Slum Village – Fantastic Vol. 2

Sortie : 13 juin 2000

Si techniquement Fantastic Vol. 2 n’est pas le premier album de Slum Village, il n’en reste pas moins pour beaucoup le premier contact avec le trio de Detroit composé de T3, Baatin et J Dilla. Une sortie portée par le beatmaker de Conant Garden qui avec ce projet installera définitivement son nom au panthéon des producteurs les plus influents du rap game. Dilla quittera le groupe un an plus tard au plus grand regret des fans avant de disparaître malheureusement prématurément en 2006 (Baatin en 2009). Sur ce projet je pourrais citer et parler de la plupart des titres mais le plus emblématique pour moi reste ce morceau d’introduction. On y entend à la suite le tic-tac d’une horloge, l’alarme d’un réveil puis le métronome d’une MPC. Un prélude rempli de symboles pour un grand album, Fan-Tas-Tic !

M.O.P. – Warriorz

Sortie : 10 octobre 2000

On pensait déjà avoir obtenu le meilleur sur leurs premières sorties, et pourtant ce 4ème album du duo M.O.P. viendra tout chambouler. Billy Danze et Lil’ Fame signeront certainement avec ce projet leur LP le plus emblématique incarné par ce mythique tube « Ante Up ». Les deux artilleurs de Brownsville se livreront à un véritable matraquage verbal pendant plus de 70 minutes. On ne peut sortir de ce projet que lessivé. Rarement une œuvre musicale m’aura autant affecté après la première écoute. L’énergie investie est démentielle et pourtant idéalement canalisée avec ce casting de productions quasi-parfait. Hélas, le duo se perdra ensuite dans des signatures infructueuses sur les labels Roc-A-Fella de Jay-Z et G-Unit Records de 50 Cent. Il faudra attendre 2009 pour qu’ils nous offrent un nouvel album digne de ce nom avec Foundation.

Deltron 3030 – Deltron 3030

Sortie : 17 octobre 2000

L’expression concept album est souvent utilisée à toutes les sauces et régulièrement à tort, mais s’il y a bien un projet qui mérite ce titre ces 20 dernières années, c’est bien celui-ci. Véritable objet sonore non identifié à sa sortie, ce projet du trio Deltron 3030 nous plonge dans un conte futuriste du prochain millénaire qui va chercher ses origines dans les problématiques sociétales actuelles. Le rappeur Del the Funky Homosapien, le producteur Dan the Automator et DJ Kid Koala y incarnent des personnages bien précis qui nous sont présentés dans le premier morceau « 3030 », un monument de plus de 7 minutes qui plante parfaitement le décor. Les différents intervenants de cet opus, allant de Damon Albarn (Blur, Gorillaz) à Prince Paul en passant par Sean Lennon (fils de Yoko et John) ou bien MC Paul Barman, se prennent également au jeu tout comme l’auditeur qui est vite happé par cet authentique film de science-fiction.

Reflection Eternal – Train Of Thought

Sortie : 17 octobre 2000

Après des débuts remarqués aux côtés de Mos Def au sein du duo Black Star, c’est accompagné du producteur Hi-Tek que Talib Kweli sortira son second projet sur le fameux label Rawkus. Un nouvel album pour le MC de Brooklyn qui consolidera encore plus sa réputation de lyriciste hors pair immortalisé quelques années plus tard avec cette rime de Jay-Z : « If skills sold, truth be told, I’d probably be lyrically Talib Kweli ». Cet opus Train Of Thought n’est ni plus ni moins qu’une suite logique à l’aventure Black Star sur laquelle le beatmaker de Cincinnati produisait déjà la moitié des morceaux. Les deux artistes nous livrent des prestations mémorables, que ce soit la sélection éclectique des prods de Hi-Tek ou les fulgurances au micro de Talib incarné par son mantra : « They ask me what I’m writin for / I’m writin to show you what we fight for ».

Outkast – Stankonia

Sortie : 31 octobre 2000

Quels sont les artistes qui peuvent se targuer d’avoir sorti 4 excellents albums à la suite, et tout ça dans un laps de temps de seulement 6 ans ? Très peu… mais le duo Outkast en fait bien évidemment partie. Big Boi et André 3000 signeront avec Stankonia un nouvel opus magnétisant dans la lignée des Southernplayalisticadillacmuzik, ATLiens et Aquemini avec son lot essentiel d’innovations. Et c’est peut-être là la clé de leur succès, avec cette volonté permanente de se remettre en question en essayant de rester performant dans le changement. Un projet qui, à certains moments, nous présentera même avant l’heure l’expérience que nous fera vivre André sur The Love Below trois ans plus tard. Le hit planétaire « Ms. Jackson » offrira au duo son premier single numéro 1 aux USA. Une consécration plus que mérité pour l’un des duos les plus influents de l’histoire du rap… pardon, de la musique !

Xzibit – Restless

Sortie : 12 décembre 2000

A la fin des années 90, Xzibit réussira à se faire une jolie place dans l’entourage proche de Snoop Dogg et Dr. Dre. A tel point que le Doc de Compton acceptera même d’être le producteur exécutif de son 3ème album alors même que ce projet ne sortira pas sur son label. Un opus furieusement West Coast, avec les appuis de Snoop Dogg, DJ Quik, Nate Dogg, Kokane, Butch Cassidy, Suga Free, Battlecat, Soopafly, Tha Alkaholiks et King T, véritables marqueurs d’une époque. L’énorme single « X » arrivera à canaliser l’énergie débordante d’Xzibit pour en faire un tube essentiel de sa discographie. Et par la même occasion, lui permettra d’obtenir une reconnaissance internationale méritée. Le natif de Detroit, adopté rapidement par la Cité des Anges, aspergera littéralement cet album de sa poigne rendant l’écoute de Restless des plus addictive.

Et s’il fallait en citer quelques autres…

Bien évidemment, l’année 2000 ne peut surtout pas se résumer à ces seuls projets. Pour ceux qui voudraient aller plus loin dans la découverte de cette période, voici quelques artistes qui auront aussi marqué cette année avec notamment pour eux leurs premiers projets : Prodigy (H.N.I.C.), Dilated Peoples (The Platform), Beanie Sigel (The Truth), Afu-Ra (Body of Life Force), Rah Digga (Dirty Harriet), Zion I (Mind Over Matter) et Antipop Consortium (Tragic Epilogue). Et pour conclure, je ne peux que vous conseiller également les compilations The Piece Maker de Tony Touch, Lyricist Lounge 2 du label Rawkus et celle du collectif D.I.T.C. pour avoir finalement un bon aperçu de cette époque.

albums-hip-hop-1999





Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Booba, Lomepal, Orelsan… le rap français se mobilise pour les soignants

son ex femme Nel Az le clashe