in

Dame Grease, une rétrospective en 10 productions


Malgré la proposition faite par P. Diddy pour qu’il rejoigne sa team de production The Hitmen au sein de Bad Boy Records ou celle de Swizz Beatz pour qu’il intègre l’équipe maison Ruff Ryders, Dame Grease a toujours souhaité garder une certaine indépendance artistique dans sa carrière. Pour autant, ce choix ne l’a pas empêché de collaborer ensuite avec ces deux labels et de signer quelques hits qui ont permis à un certain nombre d’artistes de connaître leurs premiers succès. De DMX à The LOX, le producteur New-Yorkais a su marquer de son empreinte des albums importants et par la même occasion imposer son style à l’origine de quelques vocations, avec comme élève un certain Swizz lors de ses débuts à la production.

Sur son label Vacant Lot Records, Grease sort en 2000 sa première compilation Live On Lenox avec comme tête d’affiche DMX, Nas et Scarface. Un album qui reste encore aujourd’hui un résumé parfait du style qui a fait son succès lors de cette période dorée pour lui. Plus récemment, dans la décennie précédente, Grease a continué à diversifier son travail aux côtés d’artistes comme Max B, Riff Raff ou encore Termanology. A jamais associé au regretté Earl ‘DMX’ Simmons décédé le 9 avril dernier, les deux artistes comptabilisent au final plus d’une quarantaine de morceaux en commun dans leurs carrières dont seulement une toute petite partie est abordée dans notre sélection ci-dessous avec quelques autres collaborations de choix.

Ma$e feat. Busta Rhymes – « Niggaz Wanna Act »

C’est sur le premier album Harlem World de Ma$e que Dame Grease obtient son premier placement important (co-production avec Younglord). Un morceau qui peut compter également sur le renfort précieux de Busta Rhymes au refrain pour l’un des meilleurs titres de ce projet. Le beat présente déjà dans sa rythmique quelques caractéristiques bien précises du style qui fera ensuite le succès de Grease.

The LOX – « If You Think I’m Jiggy »

En choisissant comme premier single le titre « If You Think I’m Jiggy », P. Diddy et le label Bad Boy Records accélère la destinée de Dame Grease. Après Ma$e, c’est au tour du trio The LOX (Jadakiss, Styles P & Sheek Louch) de profiter d’une offrande du producteur pour leur premier album Money, Power & Respect. Le rythme dicté par cette ligne de basse rend ce morceau complètement addictif et ce n’est pas la performance impeccable des trois rappeurs qui va gâcher notre plaisir, bien au contraire !

DMX – « Damien »

Titre majeur dans la discographie de DMX, ce morceau met en place une conversation entre le rappeur et un autre personnage du nom de Damien qui pousse X à commettre l’irréparable. Très vite, celui qui est décrit tout d’abord comme son ange gardien en début de track se transforme finalement en une influence négative et dangereuse. Pour cette mise en scène, le chef de meute de Ruff Ryders trouve avec cette production de Dame Grease un terrain d’expression idéal, bien aidé par cette reprise lumineuse de quelques accords bien connus et popularisés par Jean-Sébastien Bach. Résultat grandiose avec le meilleur titre de cette trilogie complétée plus tard par « The Omen » et « Damien III ».

Nas – « Wanna Play Rough »

Prévu initialement pour le double album I Am…The Autobiography de Nas, qui ne verra finalement pas le jour dans sa version première suite au piratage de la plupart des morceaux, c’est donc sur la compilation Live On Lenox de Dame Grease qu’atterrit en définitive cet excellent titre. Une collaboration rythmée qui reste ce que les deux artistes ont fait de plus convaincant ensemble aux côtés de tracks comme « Ghetto Prisoners » et « Family » (featuring Mobb Deep) présentes sur les deux albums sortis par le rappeur de QB lors de l’année 1999.

Cam’ron feat. Jim Jones – « My Hood »

Single emblématique du second album S.D.E. de Cam’ron, « My Hood » est un pur produit Diplomats avec sur ce morceau le renfort de Jim Jones. Cette production de Dame Grease était finalement prédestinée pour cette bande et permet d’installer un peu plus leur style dans le rap game. Dipset !!

Eve – « You Ain’t Gettin’ None »

De retour du côté de la team Ruff Ryders avec cette fois-ci un morceau de Eve. « You Ain’t Gettin’ None » nous présente encore une facette différente de l’univers de Dame Grease qui colle plutôt bien avec celui de la talentueuse rappeuse.

Kelis – « Stick Up »

On reste dans la sphère féminine avec à présent cette petite bombe signée pour Kelis sur son 3ème album Tasty. Un projet qui contient pas mal de morceaux marquants dont « Stick Up » en fait bien évidemment partie. La prod de Dame Grease est précise, entêtante, et avec juste ce qu’il faut événements sonores distincts pour permettre à la chanteuse de nous livrer l’une de ses prestations les plus convaincantes.

DMX – « Life Be My Song »

Tout au long de sa carrière, DMX n’a jamais cessé de raconter sa vie dans ses morceaux et ce « Life Be My Song » en est l’un des moments les plus prenants : “In my mind, I’m like a little boy, lost in crime / Like the healthy nigga that the devil forced into dying / The lord knows I’m trying / But at the same time / You hear the nigga with the weight of the world! / Why you gave it to Earl?”. C’est une nouvelle fois auprès de Dame Grease que X trouve la production parfaite pour exprimer ses sentiments qui aujourd’hui ont une résonance toute particulière depuis que le rappeur nous a quitté…

Freeway feat. Jay-Z – « Roc-A-Fella Billionaires »

Encore une production bien différente de la part de Dame Grease qui rajoute à sa liste de collaborateurs prestigieux Freeway mais surtout Jay-Z. L’utilisation du « Big Spender » de la comédie musicale Sweet Charity est un vrai plus dans cette production de Grease qui ajoute une couleur de plus à son répertoire.

Max B – « Tattoos On Her A$$ »

Producteur principal de son projet Vigilante Season, Max B trouve en Dame Grease un collaborateur de choix dans une période où le rappeur de Harlem vient de quitter l’équipe de Jim Jones. « Tattoos On Her A$$ » est d’ailleurs un morceau qui fait allusion à leur beef avec ce fameux refrain (“How Jimmy let the game slip through his hands”) qui a la faculté de rentrer dans toutes les têtes pendant plusieurs heures. La production de Grease est aussi simple qu’efficace avec une distorsion dans le mix dont on n’a jamais vraiment su si elle était vraiment recherchée…

Et pour ceux qui voudraient fouiller un peu plus dans le catalogue de Dame Grease, voici 10 autres productions qui ont fait également la renommée du producteur.

  • Noreaga feat. Nas – « Body In The Trunk »
  • Fat Joe feat. Big Pun & Prospect – « Triplets »
  • DMX – « Fame »
  • Nas – « Ghetto Prisoners »
  • Mary J. Blige – « Dance For Me »
  • Das EFX – « Greezy »
  • LL Cool J – « 1 in the Mornin’ »
  • Beanie Siegel feat. Styles P – « U Ain’t Ready 4 Me »
  • Hell Rell – « Streets Gonna Love Me »
  • DMX – « Cold World »





Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Aya Nakamura assume avoir des paroles qui sont se*uellement explicites

Booba adresse un nouveau message de soutien à Brahim Bouhlel