in

L’Algérino raconte la folle anecdote de sa rencontre avec Soso Maness


Pour la sortie de son album, L’Algérino a fait le tour des médias pour promouvoir au mieux ce nouveau projet. Au cours de l’une d’entre elle, l’artiste marseillais a dévoilé une anecdote assez folle concernant sa rencontre avec Soso Maness. On vous explique tout dans l’article ci-dessous.

Après plus de trois ans d’absence et son album International, L’Algérino a décidé de faire son grand retour le vendredi 17 juin. Ce jour-là, l’artiste marseillais nous présente son nouvel opus, intitulé Moonlight. Composé de vingt titres, ce long format contient de très belles collaborations : Tayna, Franglish, SCH, Jul (par deux fois), Naza, Alonzo, Soprano, Sofiane et Heuss.

L’Algérino raconte une anecdote sur Soso Maness

Pour promouvoir au mieux ce nouveau projet, L’Algérino a fait le tour des médias pour des interviews. Il a notamment rendu visite à RapRnb pour un entretien où il se confie sur son opus, ses débuts dans le game, sa relation avec le groupe IAM et Jul. Mais il a également fait quelques révélations sur sa vie privée.

Dans cette entrevue, L’Algérino a notamment raconté comment il a connu ses amis artistes de Marseille. Et l’anecdote qui a retenu notre attention est celle avec Soso Maness. « Je connaissais les grands de son quartier, il avait un groupe de rap à 11ans puis je l’ai plus trop revu. Je le revois quand j’étais pion à clair soleil, j’avais 19 ans, j’étais le pion le plus jeune de France. Soso était en 3ème, voilà, c’était le petit frère, il était toujours avec moi à la vie scolaire… C’est quelqu’un qui fait partie de mon histoire, à la fin des cours, il traînait avec moi, je lui enlevais ses absences dans l’ordinateur, je le couvrais beaucoup. », a-t-il déclaré.

Sur le même sujet



 

Quelques jours auparavant, L’Algérino s’était confié sur Jul lors d’une interview. « Jul, quand il est arrivé en 2014, il a bousculé la musique française. Il a bousculé le rap et la musique en général. Il y a un son qui a été créé. C’est devenu plus minimaliste et plus efficace donc il y a une couleur musicale. Il y a des accords précis qui sont souvent réutilisés. Et même chez plein d’autres rappeurs. Et tout ça, ça bouscule la musique, ça influence d’autres artistes, ça peut même m’influencer moi. Ça peut influencer SCH, Soso Maness, Alonz’, Sopra… », a-t-il déclaré.



Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

S.Pri Noir explique comment « Ma Dope » avec Nekfeu a changé sa vie

il dévoile son impressionnante collection de voitures