in

Les sorties Rap Français du Disquaire Day 2020


Avant de vous présenter dans quelques semaines la trentaine de vinyles Hip-Hop qui font partie cette année de l’événement international Record Store Day 2020, place tout d’abord à notre cher pays. En ajoutant une date spéciale pour l’hexagone, les organisateurs du Disquaire Day (rebaptiser Disquaires Days pour l’occasion) ont offert un quatrième rendez-vous symbolique aux adeptes de vinyles. Parmi les 118 sorties listées sur le site officiel, une majorité sont bien évidemment des projets d’artistes Français ou de labels Francophones.

Dans cette sélection, quelques vinyles rap français qui plairont aux fans du genre avec des styles et des époques très différentes, allant du premier album de Dee Nasty en 1984 à ce best-of de Jorrdee qui sortira spécialement pour l’occasion. Ce Disquaire Day 2020 nous permettra aussi de reparler de singles mythiques des groupes 113 et NTM qui paraîtront en version collector pour notre plus grand plaisir. Enfin, nous vous présenterons le plus anglophone des rappeurs français avec la révélation James The Prophet. Et pour conclure, en bonus, vous retrouverez également deux autres projets internationaux de cet événement qui méritent vraiment le détour.

113 – « 113 fout la merde ! »

Pour commencer, direction l’année 2002 avec ce fameux single « 113 fout la merde ! » du trio 113 (Rim’K, AP et Mokobé). Une production signée par le magicien DJ Mehdi avec en guest une personnalité qui n’était pas du tout prévue initialement. En effet, c’est lors d’une visite surprise pendant l’enregistrement de ce titre que Thomas Bangalter (l’une des moitiés du duo Daft Punk) s’est invité sur ce morceau avec son vocodeur. Une connaissance de Mehdi, par l’intermédiaire de Pedro Winter (manager du groupe électro français), qui va offrir au rap français un de ses featuring les plus prestigieux et un véritable hit pour le groupe de Vitry-sur-Seine. Jamais sorti officiellement en vinyle pour le grand public, ce morceau sera accompagné par une version Dub inédite ainsi que l’instrumentale et l’acapella du titre original en face B. Tout ce qui touche au Daft Punk étant très recherché, il va falloir batailler pour mettre la main sur un exemplaire…

Dee Nasty – Paname City Rappin’

Qui dit Dee Nasty, dit patrimoine ! Véritable pionnier du rap français, en 1984 il va sortir tout simplement le premier album Hip-Hop de l’hexagone. Un disque auto-produit qu’il va vendre lui même dans la rue à une époque où ce style de musique n’était encore qu’à ses balbutiements en France. Pour fêter cet événement d’un nouveau pressage très attendu, ce vinyle sera accompagné par un CD bonus comprenant les titres de l’album ainsi que des morceaux inédits enregistrés pendant la même période. Une édition collector comprenant également un livret nous racontant la conception de ce projet historique. Bref, un immanquable de ce Disquaire Day 2020 et un monument de notre culture, pour nous Français !

NTM – « Pass pass le oinj »

Il y a quelques semaines, le 23 mars précisément, le troisième album Paris sous les bombes du duo NTM (Kool Shen et Joey Starr) fêtait ses 25 ans. L’occasion était trop belle pour offrir aux fans un petit cadeau avec cette réédition du maxi single « Pass pass le oinj » (featuring Bad Reak et AX.L) avec en face B le titre « Paris sous les bombes ». Comme pour le vinyle original, vous retrouverez également les versions instrumentales de ces singles produits respectivement par LG Experience et Lucien (oui, le Lucien du titre « Luck of Lucien » du groupe A Tribe Called Quest). Le cadeau évoqué un peu plus haut sera livré avec un vinyle inédit couleur weed (évidemment !) et numérotés en seulement 100 exemplaires… Il ne faudra donc pas tarder pour s’en procurer un.

Jorrdee – B.O.D



Avec Jorrdee, on change d’époque pour se projeter dans la scène Hip-Hop actuelle qui carbure à l’autotune et aux instrumentales trap. Deux salles, deux ambiances mais une même passion pour un style musical qui ne connaît aucune limite et dont la popularité ne cesse de s’accroître. Pour ce Disquaire Day 2020, le rappeur originaire de Lyon a décidé de sortir un projet intitulé B.O.D (pour Best of Digital) regroupant 10 morceaux enregistrés entre 2014 et 2019. Des titres disponibles sur le net, et notamment sur YouTube, mais qui n’ont pas été retenus pour ses différents projets. Une seconde vie donc pour ces morceaux qui permettront peut-être à certains d’enfin découvrir ce rappeur à travers des sons comme « J’en ai marre d’être nécrophile » ou « Ni ton père Ni ton p’ti » par exemple.

James The Prophet – Summer Archives

Incontestablement l’une des révélations rap de cette année, James The Prophet surprend à plusieurs égards. Sa voix grave détonne avec un look assez éloigné de ce qu’on pourrait imaginer en l’entendant la première fois. Ajouter à cela une maîtrise parfaite de l’anglais, qu’il a hérité de ses parents, et vous obtenez un rappeur français atypique ! Son premier projet Summer Archives est une présentation en bonne et due forme de tout son potentiel. Mature vocalement avant l’heure, ce jeune MC s’est également servi du confinement comme tremplin pour toucher un nouveau public, avec notamment sa série de freestyles Bedroom Sessions. Un artiste qui n’en est qu’au tout début de sa carrière avec en ligne de mire un avenir qui s’annonce déjà brillant.

Comme promis et pour conclure, voici deux autres sorties Hip-Hop de ce Disquaire Day 2020 aux accents internationaux qui vous feront voyager du Japon au Danemark.

Ghost In The Tapes – Happily Confused

On débute par l’un de mes coups de cœur de cette année avec le projet 10 titres Happily Confused du duo Ghost In The Tapes. Un voyage multiculturel organisé par le duo de producteurs Genshu Fukaya (qui rap sur certains morceaux en japonais et en anglais ) et Samy Abboud du groupe alternatif M.A BEAT. Ils sont accompagnés d’un casting éclectique composé de la chanteuse Canado-Japonaise Julia Shorteed, le rappeur de Londres Joseph Wallace, le groupe Nancéien Les Gars Du Coin ainsi que les MC’s New Yorkais Jugo et Willfromqnz. 26 minutes qui regroupent de multiples influences pour un résultat plus que convainquant qui sera charmé les oreilles attentives.

Dafuniks – Enter the Sideshow Groove

Et pour finir, un détour par le Danemark avec le groupe Dafuniks comprenant le producteur Justmike, le batteur Christian Jespersen, le bassiste Thomas Cox, le guitariste Tue Damskov et le manieur de platines DJ Nyber. Une ambiance Hip-Hop aux sonorités soulful et funky tout droit venue de Copenhague avec un premier album Enter the Sideshow Groove qui ressortira pour la première fois en vinyle depuis sa parution en 2011. Une plongée de 45 minutes agrémentée d’invités convaincants dans un univers coloré à l’image les deux vinyles qui composeront cette réédition attendue impatiemment par les fans du groupe.

Rendez-vous dans quelques semaines sur ce même site pour découvrir les sorties US du Record Store Day 2020 avec notre sélection de 10 vinyles à ne pas manquer !





Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

BET prépare ‘Street Dreams’, une série sur la vie de Nas

une histoire d’amour en 10 samples