in

Nike prévoit une pénurie de chaussures et vêtements dans les prochains mois


Il y a quelques heures, Nike a annoncé qu’il fallait prévoir une pénurie de vêtements et de chaussures dans les prochains mois. La célèbre marque à la virgule doit faire face à la fermeture de plusieurs usines de certains fournisseurs au Vietnam et en Indonésie. On vous explique tout ci-dessous.

L’équipementier est en pleine progression depuis quelques années. Malgré le contexte sanitaire difficile, Nike a vu son chiffre d’affaires augmenter pour son premier trimestre allant de juin à août. En effet, la marque à la virgule a vu son chiffre d’affaires progresser de 16 %, à 12,25 milliards de dollars. Mais pour les mois à venir, le directeur financier du groupe a prévu une baisse des ventes, pour la simple raison qu’une pénurie est à prévoir pour les prochains mois.

Nike doit faire face à une pénurie

À quelques semaines de Noël, le célèbre équipementier semble inquiet. Il faut dire que Nike doit faire face à d’importants problèmes d’approvisionnement. La firme a déjà prévenu de possibles pénuries sur certains de ses produits à court et moyen terme. « Les semaines de production perdues, combinées à des temps de transit plus longs, vont conduire à une pénurie de stocks (de chaussures et vêtements) sur le marché au cours des prochains trimestres. », a indiqué ce jeudi le directeur financier du groupe Matt Friend lors d’une conférence téléphonique à l’occasion de la présentation des résultats trimestriels de la marque.

Sur le même sujet



Le directeur financier a ensuite dévoilé les raisons de cette pénurie. La célèbre marque doit faire face à des fermetures d’usines de certains de ses fournisseurs en Asie, en raison d’une résurgence des cas de Covid-19. « Presque toutes les usines fabriquant des chaussures au Vietnam restent fermées par les autorités (…) Nous avons déjà perdu environ dix semaines de production. », a-t-il déclaré.

En tout, ces fermetures ont provoqué un manque de stock équivalent à 10 semaines de production. Il faut également ajouter les retards qui s’accumulent au niveau des ports comme des trains à cause d’un manque de containers et de personnel. A noter qu’avant la pandémie, il fallait environ 40 jours pour transporter un produit d’Asie en Amérique du Nord. Aujourd’hui, il faut désormais près du double pour le transport.



Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Booba exige que Cyril Hanouna lance son application

Booba se moque méchamment de Kaaris et de sa nouvelle dentition