in

Prodigy en 10 morceaux produits par le duo Sid Roams


Originaire du même quartier qu’Evidence, à Venice, c’est sous le soleil de Los Angeles que les deux amis Joey Chavez et Tavish ‘Bravo’ Graham (bientôt le duo Sid Roams) font leurs premiers pas dans la musique au milieu de ces années 1990. Beatmakers en devenir, mais pas encore un duo, leurs premiers clients se nomment donc Dilated Peoples et un Alchemist qui se consacre alors pleinement à sa carrière de rappeur. Un petit peu plus tard, au début des années 2000, alors que Bravo décide de déménager à New York, Joey reste lui en Californie. Mais c’est bien dans la ville aux centaines de buildings, et plus particulièrement à Queensbridge, que les deux compères vont voir leur carrière prendre un nouveau tournant.

En effet, toujours proche d’ALC, le futur duo lui confie un CD démo de plusieurs productions que ce dernier va s’empresser de faire écouter au groupe Infamous Mobb. Le résultat, ce fameux morceau « Who We Ride For » extrait de l’album Blood Thicker Than Water du trio paru en 2004. Un premier titre référence qui va rapidement se détacher de ce projet et déclencher de nouvelles demandes. Au même moment, Joey et Bravo décident de former le duo Sid Roams et de structurer leur travail en commun. La suite se passe également à QB avec la rencontre d’un des maîtres des lieux en la personne de Prodigy. Les trois artistes vont développer rapidement une réelle alchimie, avec à la clé des collaborations brillantes à classer parmi les meilleurs moments de la carrière du MC.

Avant de débuter une peine de prison inéluctable pour possession illégale d’armes, P se lance en 2007 dans un marathon en studio pour boucler des projets qu’il souhaite voir sortir lors de son passage derrière les barreaux. Durant cette période haletante, le duo Sid Roams ne se trouve jamais bien loin pour le fournir en productions. En très peu de temps, plus d’une trentaine de titres en commun sont enregistrés et se retrouveront ensuite sur des projets comme H.N.I.C. Pt. 2, Product of the 80’s ou encore The Bumpy Johnson Album. Présentation de quelques-uns de ces morceaux.

Prodigy – « Real Power Is People »

Morceau inaugural du second album solo H.N.I.C. Pt. 2 de Prodigy, ce « Real Power Is People » est la définition même du style revendiqué par le duo Sid Roams. Mélodie entêtante et ligne de basse solide structurent ce titre redoutablement efficace.

Prodigy – « Black Devil »

Il y a des morceaux comme ça qui ont limite été écrit et composée pour être samplé plus tard, le titre « You Have Everything » du groupe The Metaphors en fait partie. Un certain nombre de producteurs hip-hop s’y sont essayés et ce « Black Devil » en est certainement l’un des résultats les plus convaincants, avec le « True Champs » de Madlib. Un morceau qu’on retrouve, dans un premier temps, sur le projet The Ellsworth Bumpy Johnson EP (2011) de P sorti 6 semaines après sa remise en liberté, puis en 2012 sur la version longue The Bumpy Johnson Album.

Prodigy feat. Big Twins – « In The Smash »

Morceau emblématique du projet Product of the 80’s de Prodigy produit en très grande partie par le duo Sid Roams, ce beat a également connu une seconde vie au Royaume-Uni lorsque Dubz et Giggs ont décidé de le réutiliser pour leur fameuse collaboration « Pain is the Essence ». Certainement l’une des productions les plus connues du duo.

Prodigy feat. Havoc – « Who You Bullshittin »

Seule prod de Sid Roams présente sur le troisième volume H.N.I.C. de Prodigy, c’est sur ce titre que P a décidé d’inviter son compère Havoc pour un morceau qui regroupe donc deux duos dans un univers très Mobb Deep. Pouvait-il en être autrement ?!

Prodigy – « The Phone Tap (Welcome To State Prison) »

Pendant ses 3 ans et demi passées en prison, Prodigy a écrit pas mal de textes et s’est même essayé à un freestyle au téléphone dans lequel il nous parle du rap game, vue de sa cellule. Une performance qu’il a effectué sur un beat menaçant du duo Sid Roams, profitant de l’occasion pour régler également quelques comptes avec certains collègues.

Prodigy feat. Big Twins – « 3 Stacks »

Encore un beat captivant extrait du projet H.N.I.C. Pt. 2 de Prodigy, avec une nouvelle fois le fidèle Big Twins pour le seconder. Rythmique hypnotique quand tu nous tiens !

Prodigy feat. Havoc – « Twilight »

Infâme parmi les infâmes, Prodigy s’est créé son propre univers et reste toujours la référence pour ce genre d’ambiance. Servez-lui une production solennelle avec un orgue et le MC du Queens vous en fera un moment remarquable ponctué par quelques punchlines dont il a le secret : « Disparity rules the world, the rich is outnumbered / You can’t straddle the fence, pick a side, fucker » .

Prodigy – « Test Tube Babies »

Retour sur le projet Product of the 80’s avec un autre moment fort. La prod de « Test Tube Babies » est une nouvelle rafale du duo Sid Roams qui trouve en Prodigy un partenaire de jeu idéal. Grandiose !

Big Twins feat. Prodigy – « Drop ‘Em Off »

On quitte un instant la discographie de Prodigy pour aller faire un petit tour sur l’album The Project Kid de Big Twins avec l’une de ses collaborations avec P. Parmi ses trois collaborations, deux sont produites par notre fameux duo avec « Bacon & Cheese » et donc ce « Drop ‘Em Off » qui se digère très facilement !

Prodigy – « Go Off »

Morceau approprié pour finir cette sélection avec un nouvel extrait tiré du projet The Bumpy Johnson Album. La diction impeccable de Prodigy vient une nouvelle fois se fondre parfaitement sur ce beat du duo Sid Roams.

Et pour conclure, 10 autres productions importantes du duo Sid Roams avec cette fois-ci d’autres artistes du rap game allant d’Infamous Mobb au duo Bad Meets Evil (Eminem & Royce Da 5’9).

  • Infamous Mobb feat. Erick Sermon – « Streetz of NY »
  • Evidence – « Mr. Slow Flow »
  • Phil The Agony feat. Big Twin & Jean Grae – « Everday »
  • Chino XL – « Broken Halo »
  • Eminem – « Evil Twin »
  • Dilated Peoples feat. Defari – « Olde English »
  • Papoose – « Bang Bang »
  • B.A.R.S. Murre feat. Lil Fame – « Rapper Don »
  • Rakaa Iriscience – « Crown of Thorns »
  • Bad Meets Evil – « The Reunion »





Source link

What do you think?

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Jul est chaud pour réaliser le prochain hymne des Bleus

Booba risque de faire polémique avec son nouveau clip « RST »